Téléphone 514 248-9055

Problèmes d'eau

EAU JAUNE (TANNINS)

Indices : eau de couleur jaunâtre même après traitement du fer et du manganèse (lecture de couleur supérieure à 75 APHA unités). Taches jaunâtres sur les tissus fins, la porcelaine et les accessoires.

Explications : eau en contact avec un sol tourbeux ou une décomposition végétale accumulant des tannins, de l’acide humique.

Traitements :

  1. Pour l’eau de consommation, utiliser l’osmose inversée ou une autre technologie membranaire;
  2. Pour un grand volume d’eau, réduire par adsorption via une résine anionique macroporeuse de type 1 régénérée avec du NaCI jusqu’à 3 ppm;
  3. Chloration continue avec pleine rétention, filtration et/ou décoloration avec charbon activé;
  4. Possible de combiner le traitement 1 et le traitement 2.

CORROSION DES SURFACES EN ACIER INOXYDABLE

Indices : noircissement et pigmentation de l’acier inoxydable, des lavabos et de la coutellerie.

Explications : très forte concentration de chlorure dans l’eau. En présence d’une forte concentration d’oxygène, la température élevée utilisée pour le cycle de séchage dans un lave-vaisselle accélère la corrosion.

Traitements : réduire les matières dissoutes totales (MDT), y compris les chlorures. L’osmose inversée ou un équipement de déminéralisation s’avèrent efficaces.

TURBIDITÉ

Indices A : boue, vase, limon, sable, glaise et sédiments. Texture abrasive de l’eau de lavage ou résidus et dépôts dans les toilettes et lavabos. Règle générale, ne colle pas et s’élimine facilement.

Explications A : matières en suspension ou précipités dans des eaux de surface ou puits non étanches. Variation lors d’importants changements climatiques (pluie). Sable très fin ou limon ayant traversé le tamis d’un système de pompage ou de traitement de coagulation.

Traitements A : selon la granulométrie, cela peut être enlevé avec une simple trappe à sable de type vortex ou cyclone, un filtre multimédia, calcite ou encore FA-Sed5, une cartouche filtrante. Dans des cas de particules très fines, des membranes d’ultrafiltration ou un procédé de coagulation peuvent être requis.

Indices B : fibre grisâtre dans l’eau.

Explications B : matières organiques (algues par exemple) qui se retrouvent normalement dans les eaux de surface ; bactérie du soufre.

Traitements B : chloration continue et filtres à sédiments, calcite ou charbon activé.

ODEUR DUE AUX TANNINS

Indices : odeur de poisson, de terre ou de bois.

Explications : généralement causée par des matières organiques souvent présentes dans les eaux de surface.

Traitements : installer un filtre au charbon activé ou un filtre à cartouche au charbon activé s’il s’agit uniquement d’eau de consommation. Dans tous les cas où un le charbon activé est utilisé et où il y a présence de matières organiques, une prolifération importante de certains micro-organismes peut se développer. Un stérilisateur ultraviolet devrait être considéré.

ODEUR DUE AUX PRODUITS CHIMIQUES

Indices : odeur chimique ou de phénol.

Explications : utilisation excessive de pesticides, d’herbicides ou de phénol pour l’agriculture ou l’application industrielle s’infiltrant dans la distribution de l’eau ou l’aquifère.

Traitements : installer un filtre au charbon activé ou un filtre à cartouche au charbon activé s’il s’agit uniquement d’eau de consommation – osmose inversée. Il est important d’effectuer un suivi régulier.

ODEUR DUE AU PÉTROLE

Indices : odeur de gaz, d’essence ou d’huile (hydrocarbure).

Explications : fuite d’un réservoir d’essence ou d’huile s’infiltrant dans la distribution de l’eau ou l’aquifère.

Traitements : localiser et éliminer la source d’infiltration pour ensuite hyperchlorer le puits et/ou la plomberie de distribution. Le charbon activé peut absorber une quantité limitée de la plupart des hydrocarbures. Une installation d’injection d’air de 40:1 air/eau avec un mélange et une exposition intense prolongera généralement de façon significative la durée de vie du charbon.

Même si la chloration n’est pas reconnue comme une méthode de traitement pour ce problème, nous pourrions recommander une injection de chlore et un temps de rétention adéquat d’au moins 40 minutes suivi d’un filtre au charbon activé pour obtenir des résultats acceptables.

ODEUR DUE AU DÉTERGENT OU À LA FOSSE SEPTIQUE

Indices : odeur de détergent ; eau qui fait de la mousse en coulant ; odeur d’égout ou de fosse septique.

Explications : suintement des installations de fosses septiques et infiltration dans l’eau souterraine.

Traitements : localiser et éliminer la source d’infiltration pour ensuite hyperchlorer le puits et/ou la plomberie de distribution. Le charbon activé peut absorber une quantité limitée d’odeurs septiques et de détergents. Toutefois, la potabilité de l’eau sera douteuse.

ODEUR DUE AU CHLORE

Indices : odeur de chlore ; eau des aqueducs municipaux ou privés.

Explications : concentration excessive de chlore après traitement.

Traitements : installer un filtre au charbon activé ou un filtre à cartouche au charbon activé s’il s’agit uniquement d’eau de consommation – osmose inversée.

 

probleme